Comme l'éclair dans la nuit,
ils ont déchiré la toile tranquille de ma vie
dès leur premier contact.
Ils m'ont ensorcelé par leurs reflets changeants,
primes de saphir dignes de la mer de corail.
Rieurs,...
ils inspiraient l'euphorie.
Tristes,...
ils dévoilaient le tourment.
Songeurs,...
ils semaient le rêve.
Espiègles,...
ils évoquaient les yeux de l'enfance.
Langoureux,...
ils survoltaient le désir jusqu'à l'extase.
Jamais regard ne m'a à ce point transpercé l'âme.
Et le souvenir de son éclat
me ramène à ma douleur
de ne plus le sentir se poser sur moi... .

Je me suis laissé inondé de cet iris
à la couleur si invitante je me suis fait prendre à mes risques
à cette invitation si tentante
Je n'aurais pas dû succomber
à l'envie d'y plonger
et m'en imbiber insatiablement
pour étancher cette soif , aveuglément.

Ce regard que tu ne m'avais jamais exhibé
pourquoi me l'avoir dévoilé
alors que tu viens de t'envoler vers une autre contrée?

Nous nous sommes laissés voguer
sur la vague qui nous à transportée
J'ai nagé dans cette ivresse troublante
que tes yeux m'ont lancée

La tendre subtilité que tu y as mise
en éclairant ta pupille
d'une flamme qui pétille allumant
ce désir qui nous a poursuivis

Maintenant, je devrai ramer à contre-courant
pour retrouver le flot rassurant
en oubliant l'égarement d'un moment
avec toi mon coeur , mon confident
Pour a nouveau pouvoir faire face
à ton regard , à tes yeux charmants
Je devrai trouver cette audace
de t'aimer toujours autant.

Copyright Kaori 1998-2000.
[back to www.k-a-o-r-i.com]